dimanche 9 février 2014

Soixante-Cinq (2014)



L'absinthe Soixante-Cinq revient dans une version 2014 fraîchement débarquée. Cela faisait un moment que je voulais goutter cette absinthe que l'on qualifie de petite sœur des parisiennes. L'arrivée de ce nouveau millésime sera donc la parfaite occasion de se lancer.

Photo par Vert d'Absinthe


Comme toutes les production de chez Vert d'Absinthe, la Soixante-Cinq s'inspire d'une recette historique.
Elle est distillée chez Paul Devoille comme la coquette, l’enjôleuse ou encore la désirée. On y retrouve donc les caractéristiques de chez Devoille ; alcool de vin très rond, trouble opaque et laiteux.
Pour cette version 2014, la soixante cinq revient dans une bouteille transparente qui rappelle les premières versions de 2008. Cette nouvelle bouteille nous permet d'admirer ce vert foncé, qui rappelle un peu la Verte de Fougerolles, assez rare dans l'absinthe, et toujours obtenue naturellement, bien entendu.







En débouchant la bouteille, on sent bien le parfum d'anis accompagné de notes mentholées. On perçoit également des notes d'angélique, déja très caractéristiques des versions précédentes.
En bouche, on retrouve ce coté mentholé sans être toutefois trop persistant. La plante d'absinthe vient s'installer dans un second temps ; le final nous laisse un mélange entre absinthe et menthe poivrée,  c’est frais, très légèrement épicé, la longueur en bouche est bonne. On sent qu'elle est récente, l'ensemble est équilibré et finalement assez doux pour une herbacée.

Moins percutante que les parisiennes, cette soixante-cinq n'en reste pas moins une vrai réussite, surtout à ce prix ; compté 44€ la bouteille.
Personnelement je la garde pour les beaux jours, elle sera parfaite pour cet été.